Devenez partenaire

Les 4 acteurs pour construire un parcours de formation en alternance :

  • Un employeur souhaitant s’inscrire dans une démarche de formation et de transmission d’un savoir-faire
  • Un candidat alternant souhaitant se forger une expérience professionnelle en poursuivant ses études après le bac, d’un étudiant en réorientation ou un professionnel en reconversion
  • Un organisme de formation accompagnant l’alternant pendant sa formation théorique et pratique au métier de l’entreprise
  • Le tuteur ou le maître d’apprentissage, choisi parmi les collaborateurs expérimentés

Nous vous accompagnons

Le CFA pharmacie s’engage à accompagner toutes les entreprises qui souhaitent former un apprenti de la mise en relation avec un candidat jusqu’à la signature du contrat.

Pour cela, nos chargé.e.s de relations entreprises viennent à votre rencontre ou vous pouvez directement leur adresser une demande de rendez-vous par mail sur contact@cfapharmacie.com.

Les contrats d'alternance

Les contrats en alternance sont des contrats de travail constitués de périodes de formation pratique en entreprise et de périodes de formation théorique au sein d’un organisme de formation.

L’alternance permet de concevoir un projet professionnel complet grâce à une formation diplômante ou qualifiante et une expérience en entreprise :

  • Obtenir un diplôme, un certificat ou une qualification professionnelle ;
  • Bénéficier de la gratuité des frais de formation pour l’alternant ;
  • Mettre en pratique les enseignements théoriques ;
  • Être rémunéré, pendant sa formation en tant que salarié ;
  • S’insérer plus facilement dans la vie professionnelle, grâce à l’expérience acquise en entreprise

L’alternant dans l’environnement professionnel :

L’alternant est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de l’entreprise lui sont applicables dans les mêmes conditions qu’aux autres salariés.

Le temps de travail légal est de 35 heures par semaine. L’employeur doit permettre à l’alternant de suivre la formation théorique en lien avec le diplôme préparé. Ce temps de formation en CFA est compris dans le temps de travail effectif.

DSC00380

Le contrat d'apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail écrit entre un salarié et un employeur. Il permet à l’apprenti de suivre une formation en alternance en entreprise sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage et en centre de formation des apprentis (CFA).

L’âge minimum est de 16 ans et l’âge maximum de 30 ans (29 ans révolus).

Il n’y a pas d’âge limite dans les cas suivants :

  • L’apprenti est reconnu travailleur handicapé (Reconnaissance RQTH)
  • L’apprenti n’obtient pas le diplôme ou le titre professionnel visé. Dans ce cas, l’apprentissage peut être prolongé pour 1 an maximum avec un nouveau contrat.

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail écrit. Il débute par une période d’essai effective de 45 jours en entreprise.

Il est conclu au moyen du formulaire CERFA n°10103.

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail écrit à durée déterminée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI) entre un salarié et un employeur. Il permet à l’alternant de suivre une formation en alternance en entreprise sous la responsabilité d’un tuteur et en centre de formation des apprentis (CFA).

Le public qui peut prétendre à un contrat de professionnalisation :

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ;
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ;
  • Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé.

Les aides

L’aide exceptionnelle “Plan de relance Post COVID” 2021/2022

Dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », le gouvernement met en place une aide exceptionnelle au recrutement des apprentis, pour tous les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2021, jusqu’au niveau master et pour toutes les entreprises (décret n°2020-1085 du 24 août 2020 et décrets n°2021-223 et n°2021-224 du 26 février 2021 modifiés par le décret n° 2021-363 du 31 mars 2021).

Quel est le montant de l’aide exceptionnelle ?

  • 5 000 euros maximum pour un apprenti de moins de 18 ans
  • 8 000 euros maximum pour un apprenti majeur

À quels employeurs s’adresse l’aide exceptionnelle ?

Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 31 décembre 2021, cette aide sera versée aux entreprises de moins de 250 salariés, sans condition.

Si l’entreprise n’a pas respecté l’engagement qu’elle a pris, elle devra rembourser les sommes indues à l’ASP.